• Menu
  • fr
Carnet de voyage

Partez à l'aventure avec Bettina, votre guide local

no results
image

Découvrir Le Morne Brabant, Île Maurice avec une anthropologue

La plus célèbre montagne de l’île Maurice imprègne profondément l’histoire du pays. Avec son relief accidenté et son aura de souffrances, le Morne Brabant est devenu le symbole de la résistance à l’esclavage. Nous vous proposons une sortie culturelle sur cette montagne riche en histoires et en traditions orales, sous la houlette d’une anthropologue passionnée.Maya de Salle, votre guide à l’île MauriceL’agence My Moris organise depuis quelques années des excursions de découvertes culturelles d’une île Maurice qui a bien plus à offrir que ses magnifiques plages. Pionnière du tourisme culturel, My Moris propose un éclairage unique sur la société mauricienne.Maya de Salle est une anthropologue qui s’est plongée dans l’histoire orale des descendants d’esclaves, des laboureurs engagés, l’étude des rituels de médecine traditionnelle, ou encore du Séga Tipik de Maurice Elle a d’ailleurs participé à la reconnaissance du Morne Brabant, Île Maurice de « Paysage culturel » par l’Unesco en 2008, ce qui en fait la meilleure guide pour découvrir l’histoire du Morne.Le Morne Brabant, refuge et tombeau des esclaves marronsLa montagne, du fait de ses versants abrupts et couverts de forêts, a été utilisée comme refuge par les esclaves en fuite, les marrons, au cours du XVIIIe siècle et des premières années du XIXe. Quasi-inaccessibles, les esclaves évadés – les esclaves marrons- se sont regroupés et installés dans des grottes et au sommet du Morne Brabant.Lorsqu’en 1835, l’abolition de l’esclavage est décrétée, des officiers militaires escaladent la montagne pour prévenir les esclaves. Ceux-ci, se méprenant sur les intentions de ces hommes, prennent peur et ils sont nombreux à se jeter dans le vide. Ce geste absolu montre la résolution de nombre d’entre eux à définitivement échapper à l’asservissement.Avec Maya, vous découvrirez les aspects méconnus de la vie sur la montagne, ainsi que de l’importance de la tradition orale pour ces hommes arrachés à leur terre natale en Afrique ou à Madagascar.Après l’Histoire, le paysage du Morne Brabant, Île MauriceLa visite du Morne Brabant présente aussi l’avantage de découvrir un splendide panorama des Gorges de la Rivière-Noire et du lagon. Même si la visite ne va pas jusqu’au sommet, elle suffit largement pour découvrir un paysage d’une beauté à couper le souffle du point de vue. Voilà qui donne un avant-goût pour les sportifs d’entre vous qui voudraient escalader le Morne en compagnie de nos prestataires sportifs recommandés.Cette sortie culturelle passionnante à une vingtaine de minutes de votre résidence, Marguery Villas, vous plongera au cœur de l’histoire tourmentée de votre destination de vacances préférée. Notre conciergerie est à votre disposition pour toute réservation. 

image

Rencontre avec les dauphins en bateau à l’île Maurice

Un grand lagon poissonneux aux eaux cristallines, une découverte des dauphins qui peuplent la côte ouest de l’île Maurice, des îlots où jouer aux Robinson : embarquez pour une excursion intense et faites le plein de sensations avec cette journée à la découverte de la vie marine et des dauphins, à quelques encablures de votre résidence hôtelière, Marguery Villas, Île Maurice.Première étape : Matinée bateau à l’Île MauriceDébutez la journée par une rencontre avec l’environnement sous-marin de l’île Maurice. Vous aurez la chance d’y admirer la diversité et le calme qu’il y règne.Rencontre avec les dauphinsL’excitation est au rendez-vous de ce petit matin à l’embarcadère pour partir à la découverte de ces magnifiques mammifères marins de Tamarin. Pouvoir observer les dauphins au long bec et souffleurs dans leur milieu naturel et assister à leurs voltiges est un moment de bonheur rare. A bord, le skipper vous briefe sur les espèces et surtout sur les règles à respecter pour une observation des dauphins qui ne perturbe pas leur routine. A Maurice, il est possible de nager avec les dauphins mais interdit de les toucher. Ces animaux, même habitués au ballet des bateaux, restent sauvages et peuvent être en chasse ou accompagnés de petits. A l’eau avec un masque et des palmes, prenez le temps d’observer la grâce de leur nage puissante et rapide.Nager au milieu des poissonsA peine remis de ces belles émotions, remontez à bord : le bateau jette l’ancre sur un site préservé au milieu des coraux. C’est un nouvel enchantement que de se retrouver dans ces eaux transparentes, entourés de nuées de poissons multicolores. Certains skippers gardent des quignons de pain afin de nourrir ces hôtes peu farouches. Avec votre masque et tuba, partez à la rencontre des espèces qui peuplent ce grand lagon, dans une eau rafraîchissante à souhait.Deuxième étape : Après-midi détente à l’île MauriceAprès cette belle matinée sportive, détendez-vous sur une île et partagez un moment de convivialité unique !L’île aux BénitiersCes explorations vous ont-elles creusé l’appétit ? Cap sur cet îlot en forme de virgule, inhabité mais qui abrite une jolie forêt de filaos (épicéa). Dans un lagon aux eaux peu profondes, vous découvrez le fameux et minuscule rocher Crystal en roche volcanique qui émerge tel un champignon.L’équipage s’occupe de faire griller la viande et déjà, de savoureuses effluves vous attirent jusqu’à la paillotte où vous allez déjeuner. Pieds dans le sable, savourez une bière fraîche ou un rhum arrangé pendant que les enfants partent découvrir l’îlot et jouer aux Robinson. L’île est vraiment minuscule, on en fait vite le tour. Allez à la pointe sud pour admirer le profil majestueux de la montagne du Morne de la langue de sable qui s’avance vers la mer.Une courte sieste au pied d’un filao ou une trempette digestive, et vous voilà prêt à regagner la terre ferme.Un retour en douceurPour peu que votre équipage accueille un mélomane, vous avez déjà eu un avant-goût du sega chanté par un skipper. L’ambiance est toujours détendue et conviviale et vous dégustez paisiblement un cocktail, les yeux sur l’horizon. Repus de soleil et de nage, savourez les doux alizés et le vol au raz de l’eau des oiseaux de mer. Vous verrez peut-être la tête ronde et verte d’une tortue sortir de l’eau pour respirer bruyamment.Pour profiter sans contraintes de votre journée, demandez à votre concierge de s’occuper de votre réservation auprès d’un de nos prestataires recommandés.

image

Virée dans le sud-est de l’île Maurice : une journée à Mahébourg

Ce village du sud de l’île Maurice, à proximité de l’aéroport, est plein d’un charme authentique et d’une patine historique qui retrace les grandes heures de la colonisation. Très vivant, ouvert sur la mer et tourné vers son passé, Mahébourg, Maurice, offre de nombreux centres d’intérêt à découvrir en une journée.L’artisanat traditionnel : le tressage de vacoa de l’atelier Utilis de Mahébourg, MauriceVous en croisez sur tous les marchés et commerces mauriciens. Le vacoa tressé est l’une des spécialités artisanales du pays et il se décline en paniers, objets de décoration, corbeilles, sets de table… Le pandanus ou vacoa est une plante tropicale en forme de parasol, dont les feuilles servent de matière première. L’atelier Utilis regroupe des artisanes qui s’occupent de la plante à toutes les étapes : plantation, coupe, séchage et tressage. Dans l’atelier, on découvre le travail minutieux et patient pour réaliser les objets en vannerie, qui feront d’authentiques souvenirs de vacances à ramener dans vos bagages.Le musée d’Histoire Nationale : et vogue la Marine !Voilà un lieu qui va ravir les enfants et fasciner les adultes pour la richesse de ses objets mémoriels. Au bout d’une longue allée arborée, un manoir colonial, ancienne demeure familiale transformée en musée. Ses belles pièces recèlent de magnifiques collections d’objets retraçant l’histoire de Maurice de sa découverte à nos jours.Le musée présente plusieurs cartes et dessins remontant à la colonie néerlandaise de l’île. Une collection de meubles, de tableaux, de pièces, de porcelaines fines datant de la dynastie Ming est également exposée. Parmi les pièces les plus précieuses, la cloche du Saint-Géran, le fameux navire dont le naufrage figure dans le roman « Paul et Virginie ». Une vitrine permet également de découvrir la bataille navale de Grand Port en 1810 entre les Britanniques et les Français et seule victoire maritime de Napoléon.Dans les jardins, des canons, des ancres marines, un wagon de passagers du chemin de fer, ainsi qu’un wagon du gouverneur, hélas en mauvais état. Le musée est ouvert à tous et gratuit.Après cette visite, allez marcher dans les rues de Mahébourg et arrêtez-vous au front de mer pour admirer la vue et trouver de quoi vous restaurer.Le biscuit manioc, fièrement mauricien !Depuis plus de 140 ans, la famille Rault fabrique de délicieux biscuits secs à base de manioc, un produit unique au monde dont Maurice est fière. Visiter la biscuiterie, c’est se replonger dans la fabrication artisanale et pérenne de ces produits dont la recette est demeurée secrète. Ces biscuits manioc ont un goût d’enfance pour bien des Mauriciens qui ont grandi avec à l’heure du thé et qui étaient particulièrement bienvenus au moment des cyclones où le pain manquait.Ici, tout est fait-main et la visite de l’atelier est accompagnée de tentations olfactives que vous épancherez à la boutique. Les biscuits manioc se déclinent aujourd’hui en plusieurs parfums (vanille, coco, cannelle, anis …). La boutique permet de faire le plein de ces petits biscuits qui vous rappelleront immanquablement Maurice au retour de vos vacances.Avec cette journée à Mahébourg, vous vivrez une visite particulièrement enrichissante sur le plan culturel et patrimonial.

image

Excursion : Chamarel en electrobike

Des fourmis dans les jambes et l’envie de découvrir les magnifiques paysages de l’île Maurice autrement ? Montez sur un vélo électrique avec DunienZil, notre prestataire d’excursions et découvertes culturelles hors des sentiers battus. Une immersion dynamique et passionnante de Chamarel dans les hauts de l’île et une descente en douceur sur Bel-Ombre sur la côte sud-ouest.Café et vue sublime au départL’electrobike est un vélo doté de pédales et d’un moteur électrique qui permet de se promener sans efforts, y compris dans les côtes, ce qui est le cas de cette sortie à faire en famille. Rendez-vous est donné au restaurant Le Chamarel, un établissement situé en bordure de forêt et en aplomb des Gorges de la Rivière-Noire. Tout en dégustant votre café pays, celui de Chamarel précisément, allez admirer l’extraordinaire panorama à 180°, du vert profond des forêts au bleu intense de l’océan. Vous voilà le cœur en paix et parés à entamer votre journée sport et culture.La Rhumerie de ChamarelSituée à quelques kilomètres du point de départ, la Rhumerie se visite avec un guide qui détaille chaque étape de la fabrication du meilleur rhum local. Après la découverte odorante de l’usine, vous voilà conviés à la dégustation modérée des rhums, et notamment celui d’ananas cultivés sur les terres de la rhumerie et déclinés en trois recettes.Les curiosités naturelles de ChamarelAprès cette expérience olfactive, retour sur les vélos électriques et traversée des plantations de cafés et des bois pour un arrêt rafraîchissant à la cascade de Chamarel. Au bout d’un sentier ocre, la cascade fait bouillonner ses eaux tumultueuses du haut de ses 100 mètres. En été, n’hésitez pas à vous baigner.A quelques encablures, voilà les fameuses Terres des 7 couleurs. Cette curiosité géologique et assez impressionnante se présente sous la forme d’une colline aux pentes douces où se juxtaposent les fameuses variations de coloris. Ces colorations géologiques sont dues à la terre riche en cendres volcaniques et en minéraux ainsi qu’à la décomposition de basaltes.Dernier point d’intérêt qui enchantera les enfants, les tortues géantes, placides et impressionnantes dans leur parc.Descente vers Bel-Ombre et déjeuner au ChâteauC’est le moment d’entamer la descente au milieu des champs de cannes et des bois pour gagner la côte sud-ouest. Le lagon dévoile sa palette de turquoise, l’air se fait salin, les pirogues au loin cinglent au vent. C’est l’arrivée à Bel-Ombre et son magnifique Château, un manoir du 19ème de type colonial, serti dans un somptueux jardin à la française et parsemé d’arbres millénaires. C’est une table élégante et une cuisine raffinée qui vous est proposée pour conclure en douceur et en saveurs cette passionnante journée de découvertes.La sortie en electrobike est sûre et bien encadrée avec un guide à vélo et un véhicule qui ferme le convoi. Elle est accessible aux enfants de plus de 7 ans. L’electrobike ne requiert pas d’efforts particuliers et convient à toute personne en condition physique normale. Notre conciergerie se charge de votre réservation auprès de notre prestataire.

image

8 noms de villages poétiques de l’île Maurice

Il suffit de partir à la découverte de l’île durant votre séjour pour succomber au charme poétique du nom de certains de villages. Les colonisations successives, l’Histoire, les anecdotes et autres héritages culturels façonnent la dénomination pittoresque de Quatre Cocos, Curepipe ou la Pointe du Diable.–       Poudre d’OrSelon Bernardin de Saint-Pierre, auteur du roman « Paul et Virginie”, c’est le sable particulièrement doré qui donne son nom au village côtier à une quinzaine de minutes de Mythic Suites & Villas sur la côte est. C’est aussi face à ce village que l’auteur place le naufrage du Saint-Géran, auquel un monument rend hommage sur le front de mer.–       Trou d’Eau DouceLe village tire son nom de la confluence entre une source d’eau potable et la mer. Trou d’Eau Douce fut l’un des points d’ancrage et de ravitaillement des Hollandais en route vers leurs colonies aux Indes néerlandaises.–       Quatre CocosLe nom du petit village côtier de Quatre-Cocos rend hommage à quatre personnages historiques du début du 20ème siècle, quatre « cocos » qui œuvrèrent pour la région comme pour le pays.–       La Pointe du DiableEntre l’Anse du Petit-Sable et Anse-Bambous, la Pointe-du-Diable était une base militaire importante pour les Français. On y trouve un fort et une batterie de canons anti-navires pour se protéger des invasions des ennemis anglais venant de la mer. Sa proximité stratégique avec Grand-Port rappelle la seule victoire maritime de Napoléon en 1810.–          Quatre-Soeurs et Deux-FrèresLes villages voisins de Quatre-Sœurs et Deux-Frères doivent leur nom aux six héritiers de la famille Chéron. C’est l’une des côtes les plus paisibles de Maurice. Bordée de belles montagnes au vert éclatant, la vie s’écoule tranquillement entre mer et sommets.–          MahébourgLe village du sud rend hommage au gouverneur français Mahé de Labourdonnais, qui au début des années 1800, en érigea l’édification des murs. Le charmant village est certainement l’un des plus marqués par son passé colonial avec notamment son magnifique petit musée naval.–       Gris-GrisSur la côte sud-est, ce relief accidenté rappelle la Bretagne et ses falaises qui dominent les eaux bleu outremer. Avec ses vagues, son embrun et son vent permanents, l’ambiance y est délicieusement mélancolique, d’où le nom.–       Le MorneA une vingtaine de minutes de Marguery Villas, la montagne qui donne son nom au village côtier, fut le cadre d’une tragédie. En 1835, au lendemain de l’abolition de l’esclavage à Maurice, un détachement de policiers anglais fut envoyé informer les esclaves marrons du Morne de leur libération. Mais ceux-ci se méprirent sur leur intention et, pris de panique, se jetèrent du haut de la falaise.–          CurepipeCurepipe, étape importante de la diligence, permettait aux voyageurs de fumer et de curer leur pipe, comme le faisaient les soldats napoléoniens, installés dans une garnison au sein de la ville.  N’hésitez pas à partir sur le chemin des écoliers en suivant cet itinéraire des noms poétiques de villages de la côte est à l’ouest de Maurice pour mieux savourer l’héritage multiculturel de l’île. 

image

Excursion : Une journée à Chamarel, île Maurice

Envie d’une promenade rafraîchissante dans les hauts ? Direction Chamarel, un charmant village qui surplombe le magnifique lagon du Morne. Les hauteurs de Maurice réservent de belles surprises et des rencontres authentiques avec les habitants de ces petits villages peu fréquentés. Suivez le programme d’une journée en immersion, avec chaussures de marche ou de sport.Route en lacets et panorama somptueuxA la sortie de Marguery Villas, prenez la direction du Morne. Après la traversée du village de la Petite Rivière-Noire, prenez la route qui longe l’église et qui grimpe allègrement vers les sommets du parc national des Gorges. Déjà, la température descend, même si le dénivelé est peu important. La route en lacets s’ouvre des forêts denses, aux verts éclatants. Ouvrez l’œil, dans cette nature préservée vivent de nombreux singes, les macaques peu farouches.Après une dizaine de minutes, vous arrivez au point de vue pour votre première escale : un panorama époustouflant où l’émeraude des forêts cède le pas au turquoise du lagon. L’île se découpe dans la magnifique lumière et révèle ses charmes insulaires vus du ciel.A la cueillette des goyaves de Chine !C’est la bonne surprise de cette excursion en avril : la saison des goyaves de Chine, une tradition qui fait intégralement partie du folklore local. D’avril à juin à Plaine Champagne (à une dizaine de kilomètres de là), munis d’un sachet, les Mauriciens partent à l’assaut de ces bosquets qui portent les précieux fruits rouges. On trouve deux sortes de goyaves à Maurice : les goyaves « de Chine » rouges, légèrement acidulés, et les goyaves « de Chine de France » (ne cherchez pas d’explication, c’est ainsi), plus gros, jaunes et un peu plus acidulés. Le goyavier pousse de chaque côté de la route, il suffit de se garer et de pénétrer cette végétation épaisse qui souvent s’élève haut. La tâche n’est pas toujours aisée, on s’interpelle pour éviter de se perdre, mais le résultat vaut la peine : les goyaves se dégustent nature, avec une pointe de sel et piment ou en gelée et confiture. On en mange généreusement durant la cueillette mais attention toutefois aux excès.Un bon repas mauricienVous voilà en appétit après cette cueillette épique. Nous vous proposons deux choix : un déjeuner typique dans l’une des tables d’hôtes du village ou une pause plus gastronomique au restaurant Le Chamarel. Dans les deux cas, vous dégusterez une cuisine mauricienne, mais la table d’hôtes permet une immersion plus intimiste et passionnante d’échanges avec les villageois.Visite à la Rhumerie de ChamarelAvec sa belle cheminée, sa distillerie et ses hectares de plantations fruitières, la Rhumerie de Chamarel propose une expérience intéressante pour tout savoir de la fabrication des rhums agricoles de qualité. Découvrez le processus de fabrication avec les alambics en cuivre et les chais avec leurs fûts de chêne dans lesquels vieillissent le rhum. Les parents seront ravis de déguster les différents rhums et de ramener un cadeau 100% local dans leurs bagages.Emballés par cette excursion ? Demandez conseil à votre conciergerie pour réserver un lieu où déjeuner et enchantez tous vos sens !

image

Les Gorges de la Rivière Noire : Aventurez-vous en pleine nature

Envie d’un grand bol d’air pur ? Ne boudez pas votre plaisir et partez à la découverte de la dernière forêt primaire endémique de l’île Maurice. Le parc national des Gorges de la Rivière-Noire offre une multitude d’activités possibles et accessibles à tous, entre ses forêts, ses sentiers, ses cascades et rivières et ses montagnes, à dix minutes de votre resort, Marguery Villas.Comment découvrir les Gorges ?Tout dépend de vos envies. Le parc ouvre à 7h, horaire préféré des marcheurs et autres joggeurs pour la fraîcheur du petit matin et la tranquillité des lieux. Durant la semaine, on y croise peu de gens, l’endroit étant plutôt prisé en famille le week-end.Certaines familles se garent à l’entrée du parc et parcourent les 2.5km de route tranquille et ombragée à pied jusqu’au parking en suivant les enfants à vélo ou en roller. Vous réservez vos forces pour la découverte des sentiers ? Allez directement au parking du parc.Immersion dans une nature préservée et endémiqueGéré par le Service de la conservation des parcs nationaux, le parc national – d’accès gratuit -couvre une superficie de 67,54 km ², une forêt sèche et humide et 60 kilomètres de sentiers. Sa forêt couvre 2,5% de la surface de l’île et on y retrouve plus de 300 espèces endémiques de plantes et 9 espèces d’oiseaux uniques à Maurice, dont le fameux pigeon rose, la crécerelle et la grosse cateau verte. Le Piton de la Petite Rivière-Noire, le plus haut sommet de l’île, culmine à 800m.Dès l’arrivée, n’hésitez pas à visiter l’installation destinée aux visiteurs qui recense la vie animale et végétale des lieux, pour mieux repérer les espèces que vous ne manquerez pas de croiser dans le parc.Balade à l’ombre et bras de rivièreLa première partie du parcours est à la portée de tous. La piste arborée est par moment caillouteuse (gare aux chevilles) et à la saison des pluies, il est probable que vous traverserez les quelques gués les chevilles dans l’eau. Autour de vous, les grands arbres bruissent doucement au gré du vent, une cateau verte fait entendre son cri aigu et vous verrez sans doute des chauve-souris de belle taille survoler les arbres en fin d’après-midi. Çà et là, des sentiers balisés grimpent vers les sommets. Le kiosque est le haut-lieu des pique-niques mais pour plus d’intimité, n’hésitez pas à prendre l’un des premiers sentiers après le parking, vous tomberez sur les bras d’eau vive et fraîche. La pause trempette s’impose en été mais en période de grosses pluies, le débit est rapide, surveillez les enfants.Les Gorges version trekking pour sportifs confirmésVous êtes un grimpeur à qui le dénivelé ne fait pas peur ? A vous les sentiers de pro : entre Difil, Pétrin, Macchabées, le Piton, l’expérience est multiple et les plaisirs à la hauteur des difficultés. L’important : avoir les bonnes chaussures, de l’eau et si possible, partir en groupe. Il n’y a pas de réseau dans le parc, donc si vous êtes en solo, prévenez la conciergerie de votre heure de retour prévu : il arrive que des promeneurs s’égarent. La vue du sommet sur la côte ouest et l’intérieur de l’île est absolument fabuleuse et vaut bien l’effort !Une sortie rafraîchissante et revigorante, à faire en famille ou entre sportifs. Et si nos concierges vous organisaient un pique-nique dans les Gorges ? On vous dit tout ici.