Notre Top 4 des sites d’activités culturelles

Des vacances à l’île Maurice placées sous le signe de la découverte culturelle et historique, voilà nos propositions pour mieux appréhender la richesse de ce qui est bien plus qu’une destination tropicale. Embarquez en famille pour 4 activités passionnantes et instructives qui vont plaire autant aux enfants qu’aux parents. 

 

Dans les pas des premiers engagés indiens à l’Apravasi Ghat

Situé à Port-Louis sur le port à quarante minutes de votre resort, ce lieu emblématique vit débarquer les premiers engagés indiens de 1834 à 1910. 70% des ancêtres des Mauriciens originaires de la grande péninsule mais aussi d’Afrique, de Madagascar, des Comores ou de l’Asie du sud-est sont passés par ce beau bâtiment restauré et inscrit au patrimoine de l’Humanité par l’Unesco depuis 2006.

L’île Maurice fut la première colonie à procéder au recrutement de travailleurs engagés sous contrat, pour une durée minimum de cinq ans après l’abolition de l’esclavage, afin de remplacer les esclaves et travailler essentiellement dans les champs. Entre 1834 et 1920, presque un demi-million de travailleurs sous contrat arriva par bateau d’Inde à l’Aapravasi Ghat pour travailler dans les plantations sucrières de Maurice ou être envoyés ailleurs. Sur 1640 m2, empruntez les beaux escaliers en pierres et marchez dans les pas de ces hommes, femmes et enfants qui transitèrent et furent provisoirement hébergés là. Chaque nouvel arrivant était enregistré et photographié. Les splendides photos sépia de l’exposition permanente, sans doute le des documents les plus précieux du musée, montrent de beaux visages graves et émouvants.

On y découvre également des reconstitutions historiques, des activités découvertes sur écrans tactiles, la mise en valeur des fouilles effectuées sur le site et différents artefacts. Une visite passionnante, dans un beau cadre historique, qui plaira aux enfants comme aux grands, et qui vous permettra de mieux appréhender le peuplement de l’île Maurice.

A noter : l’entrée est gratuite pour tous.

 

A l’abordage du musée naval de Mahébourg

Situé dans le sud-est de l’île Maurice, à quarante minutes en voiture de Marguery Villas, le village de Mahébourg a un riche passé historique et naval. Tourné vers la mer et doté à l’époque d’un port important, Mahé bourg a été ainsi nommé en hommage au plus illustre des intendants que connût le pays et le véritable maître d’œuvre de son développement, Mahé de La Bourdonnais. C’est donc le lieu approprié pour accueillir le seul musée naval de Maurice.

Le premier intérêt du musée réside avant tout l’élégante demeure coloniale construite en 1760, dans un beau jardin aux arbres centenaires. Son magnifique grillage ainsi que le canon qui accueille les visiteurs sont de précieux vestiges du passé colonial de l’île Maurice. A noter que c’est un musée à l’ancienne, sans visite interactive : déambulez librement et à votre rythme.

Un musée suranné au charme ancien

Le musée possède une collection intéressante de vieilles cartes de l’ancienne Isle de France, où on a parfois du mal à retrouver les contours de l’île.

Le musée abrite également une collection d’animaux disparus, dont le légendaire dodo, le Solitaire de Rodrigues (ou dronte) ainsi que la tortue géante d’Aldabra, qui était courante sur l’île Rodrigues mais fut décimée par les Hollandais avides de sa chair.

Certains objets méritent toute votre attention : c’est le cas de la cloche du Saint-Géran dont nous vous avons raconté le naufrage. Des tableaux, un piano de la Navy, des palanquins, du mobilier ancien, des armes, des canons et du matériel de navigation permettent une plongée passionnante dans le passé historique de Maurice.

La convalescence des frères ennemis

Le musée est connu pour avoir hébergé après la fameuse bataille de Vieux Grand Port en 1810 qui opposait les Français et les Anglais, deux officiers blessés. Le capitaine anglais Whilloughby et le capitaine français Duperré y furent soignés et firent leur convalescence ensemble, et c’est un excellent exemple de cet esprit de respect de l’adversaire qui régnait alors dans la Marine. La bataille de Vieux Grand-Port est l’une des grandes fiertés des Mauriciens : c’est en effet la seule victoire navale de Napoléon et elle figure sur l’Arc de Triomphe à Paris.

 

 

Le circuit des cultes à Port-Louis

L’île Maurice est un superbe exemple de la cohabitation bienveillante d’une pluralité de religions, vivant harmonieusement les unes avec les autres. Aller à la découverte de quelques lieux de culte, c’est s’immerger dans des lieux magiques qui vibrent de la foi des Mauriciens. Nous vous proposons de découvrir les quatre grandes religions présentes sur l’île lors d’une visite à Port-Louis, la capitale. Pour commencer, garez votre véhicule aux grands parkings du Caudan : Port-Louis se pratique aisément à pied. Vous pouvez aussi tout faire en taxi, mais ce serait passer à côté du charme historique des rues pavées de Port-Louis.

Notre recommandation : veillez à avoir une tenue adaptée. Les Mauriciens sont tolérants mais les lieux de culte sont sacrés : évitez par conséquent les tenues inappropriées.

 

Première étape, la Jummah Mosque, ancienne « mosquée des Arabes », au cœur de la capitale. Le splendide bâtiment date des années 1850 et combine une architecture indienne, créole et islamique. Entièrement blanche avec des volets verts, la mosquée s’étend sur plusieurs pâtés de maisons. Son impressionnante porte cloutée vient d’Inde et était destinée à repousser l’attaque d’éléphants. Avec son sol pavé noir et blanc, sa fontaine d’ablutions et son immense salle de prière, la Jummah Mosque est très fréquentée, notamment lors de la grande prière du vendredi. Un magnifique balcon circulaire sculpté domine la rue. On ne peut visiter l’intérieur que sur rendez-vous et avec un guide. Renseignez-vous auprès des concierges de votre résidence hôtelière.

 

Deuxième étape, le temple Koyratti, à la sortie nord de Port-Louis, après la gare du nord. Ici, les couleurs vives étincellent sous le soleil, l’encens embaume l’air qui résonne des prières des dévots : c’est une foi animée, vivante et vibratoire. Déchaussez-vous et parcourez les différentes salles du temple. N’hésitez pas à interroger les Mauriciens venus déposer une offrande ou invoquer une divinité, pour identifier les différents dieux et déesses du panthéon hindou. Colliers de fleurs jaune vif, citrons coupés, arches majestueuses, pandit (prêtre) en prières… vivez intensément un beau moment de partage et de communion avec les Mauriciens.

 

Troisième étape, la Cathédrale Saint-Louis, la plus vieille de Maurice, date des années 1814. Plusieurs fois rebâti, ce beau monument de pierres grises avec ses deux tours abrite sous son dallage les évêques qui s’y sont succédé. Dotée de beaux vitraux et de statues chrétiennes, elle est ouverte à tous. Les Mauriciens de foi catholique s’y recueillent souvent durant la journée.

 

Dernière étape, la pagode bouddhiste Kwan Tee aux Salines (face au Caudan), assurément la plus ancienne de l’océan Indien. Dédiée à Kwan Tee, un grand guerrier connu aussi pour sa droiture, la pagode rouge avec ses toits pointus est accessible à tous. Le rouge, le vert et l’or sont les couleurs prédominantes dans la pagode car elles représentent le bonheur, la prospérité et la pureté. On y trouve plusieurs autels auxquels faire une offrande ou une prière pour la bonne fortune ou aux ancêtres. Allumez de l’encens et saluez les dieux qui vous contemplent en souriant.

 

 

Le patrimoine iconographique au musée de la Photographie

Au cœur de Port-Louis et dans la jolie ruelle pavée du Vieux Conseil, le musée de la Photographie est l’œuvre familiale de Marie-Noëlle et Tristan Bréville depuis 1966. Tristan, grand photographe mauricien, y a fait œuvre de conservation et de préservation de véritables trésors patrimoniaux. Dans la vieille maison créole blanche, promenez-vous au milieu de l’impressionnante collection de plus de mille vieux appareils photographiques, amoureusement réunis. Vous vous émerveillerez devant le très ancien daguerréotype arrivé à l’île Maurice en février 1840, ce qui fait de Maurice l’un des premiers pays au monde à avoir pratiqué la photographie ! Parcourez les photos d’archive et retracez l’Histoire extraordinaire de l’île à travers les milliers de vieux clichés en noir et blanc et plus récemment en couleurs. Tout y est retracé : portraits, paysages, scènes de ville et de campagne, grands événements, biodiversité… Le musée est également un centre de recherches iconographiques avec plus de  400 000 négatifs sur acétate, 5 000 plaques sur verre, 28 daguerréotypes, 10 autochromes des frères Lumière, plus de 200 000 tirages de l’histoire et des paysages de l’île Maurice, 9 000 cartes postales anciennes, plus de vingt-cinq heures de films sur Maurice et ses habitants à partir de 1939, une collection de journaux de la fin du XIXe siècle à 1945 sur la photographie à Maurice et des livres et journaux sur l’histoire du cinématographe à Maurice depuis 1897. De quoi ravir les amoureux d’Histoire !

 

Malgré son histoire très récente, l’île Maurice est le creuset fascinant d’une multiculturalité passionnante. Si les plages sont magnifiques, vous ne manquerez pas de tomber sous le charme de la gentillesse et de l’accueil des Mauriciens. Consacrer du temps à mieux comprendre ce qui fait la spécificité de ses habitants, c’est s’immerger dans un modèle particulièrement réussi d’osmose et de pacifisme.

Pour toutes vos sorties culturelles, Jonathan, Vinesh et Olivier, nos concierges de Marguery Villas vous secondent dans l’organisation de vos activités :

concierge@marguery-villas.com