La canne à sucre de l’Ile Maurice

Le sucre est indissolublement lié à l’histoire et le développement de l’Île Maurice, ce qui en fait ce qu’il est aujourd’hui, concernant son héritage mixte, son économie et bien sûr, son l’agriculture. Depuis son introduction par les Néerlandais, à sa cultivation par les Français et les Britanniques, la canne à sucre a fait de l’industrie sucrière de l’Île Maurice sa première source de revenus pour des décennies, voire des siècles.

La canne à sucre est actuellement cultivée sur 72 000 hectares, soit 85 % des terres arables de l’île Maurice. En moyenne, 600 000 tonnes de sucre sont produites annuellement avec la plupart (530 000 tonnes) exportée vers l’Union européenne. La consommation nationale de sucre est d’environ 40 000 tonnes par an. Le succès de l’industrie sucrière de Maurice a été en grande partie en raison des accords de commerce préférentiels dont le pays a bénéficié successivement du Royaume Uni et de l’Union européenne. Les revenus stables provenant des exportations de sucre ont servi à développer non seulement l’industrie sucrière locale mais ont également favorisé la diversification de l’économie mauricienne, avec une croissance rapide durant les années 1980 et 1990 du secteur touristique, des services financiers et des industries manufacturières axées sur l’exportation.

La saison de récolte de la canne à sucre à l’Île Maurice commence normalement en juin de chaque année et se termine vers le mois de décembre. Dans le passé, la canne à sucre était récoltée manuellement, c’est-à-dire, les travailleurs devaient s’équiper de leur faucille (serpe) et coupaient les cannes en groupe, couvrant domaine par domaine, et plus tard ils allaient chercher les cannes qui ont été coupées et ils les chargeaient dans les camions (ou les charrettes à bœufs à l’époque).

Heureusement, avec le temps et du développement, ces travaux manuels ont été remplacés par des machines spécialisées qui coupent automatiquement, nettoient les cannes et les chargent directement dans les camions. Certains peuvent penser que cela a créé une perte d’emploi, mais ces ouvriers étaient sous-payés pour de tels emplois, et dans un aspect économique, ces machines sont plus rentables dans le long terme, en termes d’investissement et de temps.

L’aventure du sucre, un musée dédié à l’histoire et le développement de la canne à sucre à l’Île Maurice, a une boutique où des sucres spéciaux peuvent être dégustés et achetés. N’hésitez pas à faire appel à la conciergerie de Marguery Exclusive Villas pour toute réservation d’activités.